La taille du pénis est-elle importante ?

« Le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou, le gros touffu, le p’tit joufflu, le grand ridé, le mont pelé, tout tout tout, vous saurez tout sur le zizi ». Si aujourd’hui on vous cite la célèbre chanson de Pierre Perret, ce n’est pas pour rien. On aborde ensemble le sujet bien trop sensible du pénis et de sa taille. Et surtout, on rassure les plus inquiets : ça ne fait pas tout.


1) Êtes-vous de taille ? 

Entre les 20 cm fièrement arborés par les acteurs du porno, les 24 de Rocco Sifredi (oui oui), et les préjugés comme quoi « avec moins de 15cm, on ne sent rien », il y a forcément de quoi s’y perdre. Et flipper au moment d’enlever son caleçon face à son/sa partenaire. La réalité, c’est que la moyenne en France se situe aux alentours de 9cm au repos, et entre 11 et 13 cm pour un pénis en érection. Déjà, il y a de quoi en rassurer plus d’un.

Pour ceux qui aiment un peu trop se comparer dans les vestiaires de sport : n’oubliez pas également qu’un pénis peut doubler de volume lorsqu’il est prêt à entrer en action. On peut donc facilement se moquer… et risquer d’être surpris.

Et puis, il y a les chiffres, mais on ne parle pas des centimètres cette fois. En effet, 80% des personnes interrogées le disent : peu importe la taille, tant qu’il y a du plaisir. De plus, il semblerait que moins de 5% de la population dise que selon la taille du sexe de leur partenaire, ils peuvent renoncer à développer une relation sérieuse. De quoi en rassurer plus d’un. Quand on sait en plus que la partie la plus sensible du vagin et de l’anus se situe sur les premiers centimètres, il y a de quoi relativiser. A priori, donner du plaisir, c’est donné à tous.


2) Ce qui compte ne se mesure pas…

La taille non, le feeling : OUI !

« C’est pas la taille qui compte, mais la manière de s’en servir ». Celle là messieurs, vous l’avez tous déjà entendu au moins une fois. Et pour cause, c’est bien vrai. Vous pouvez être la doublure parfaite de Rocco Siffredi, si derrière vous n’êtes pas à l’écoute de votre partenaire, le plaisir ne sera pas au rendez-vous. Alors si réellement la taille est un complexe, sachez que l’essentiel et que ce soit fait dans les règles de l’art. Câlins, petites attentions, et surtout préliminaires doivent faire partie intégrante de ces moments à deux (ou à plusieurs, ça on vous laisse le choix). Ce qui compte, c’est le ressenti et le plaisir de votre partenaire, d’être à l’écoute de ses attentes, d’échanger sur vos fantasmes respectifs. Bref, on ne vous apprends rien, il faut communiquer pour kiffer.


Pour conclure : vous comparer aux acteurs du X est complètement irréaliste. Est-ce que quand vous courrez le dimanche matin dans le parc d’à côté, vous comparer vos performances à celles d’Usain Bolt ? Non, car vous savez qu’il est sportif, entrainé, bâti physiquement pour ce type d’activité et surtout que ses performances ne représentent en aucun cas la réalité. Rocco, c’est pareil. Donc la taille de son pénis, et surtout du votre, ne doit en aucun cas devenir une obsession ou une source d’angoisse. Prenez le temps de découvrir votre partenaire, échangez, et kiffez.

Vous verrez, ça roule tout seul. Et surtout n’oubliez pas PROTEGEZ-VOUS !


SI CET ARTICLE VOUS A PLU
N'HÉSITEZ PAS À VOUS ABONNER À NOTRE NEWSLETTER

Share with

Laisser un commentaire

Commencez à écrire et appuyez sur Entrée pour rechercher

Mon panier

Votre panier est vide.